Le programme MARGINOV ?

Présentation du programme MARGINOV : Bernard Davasse (Coordinateur)
L’objectif général du projet MARGINOV est dinterroger les différentes manières d’habiter les lieux, d’aménager les territoires et de gérer les environnements et les paysages les territoires en marge de la Région Nouvelle- Aquitaine.

La principale hypothèse sur laquelle repose le projet s’appuie sur le constat que ces territoires sont trop souvent regardés de manière négative alors qu’ils sont (ou susceptibles d’être) le lieu d’initiatives et de pratiques socio-spatiales faisant preuve d’inventivité. À ce titre, ils peuvent constituer des laboratoires de modes alternatifs d’habiter, de gérer et de vivre ensemble les espaces, environnements et les paysages.


La marginalité recouvre dans le projet à la fois une position spatiale et un état social. En première approche, les territoires « en marge » ou de marge peuvent être des « entre-deux », entre centre et périphérie intégrée, ou des enclaves au sein de systèmes territoriaux considérés comme dynamiques (interfaces, péri-urbain, délaissés, etc.).

Ces territoires en marge sont des laboratoires d’autres modes d’habiter et de vivre ensemble les lieux, les environnements et les paysages. Ils sont aussi des lieux privilégiés d’observation et de critique du centre (renversement de perspective heuristique). Il s’agit dès lors d’interroger la construction consciente de la marginalité territoriale, correspondant soit à la volonté de se placer en marge du système en vigueur pour développer des projets alternatifs, soit à la volonté d’un centre territorial matriciel d’inciter lui-même à la formation de ses propres exo-territorialités pour mieux en favoriser, contrôler et récupérer, le cas échéant, les productions alternatives.

Sur ces bases, il est possible de mettre un contenu à la nécessaire transition territoriale (à la fois sociale, écologique, agricole, énergétique, etc.) et de renouveler, à partir de démarches participatives, les pratiques en matière d’aménagement et de développement local des territoires, de gestion des environnements ou de préservation des patrimoines bâti, naturel et paysager.

Grands objectifs du projet

  • Identifier des pratiques inventives et recenser des initiatives/expériences/projets innovants dans les territoires de marge ; renseigner les choix effectués, les lieux concernés, les orientations développées
  • Appréhender de quelles manières émergent les savoirs et les savoir-faire, les méthodes et les pratiques sociales, culturelles et professionnelles au service des enjeux locaux de gestion des territoires ; questionner notamment la prise de décision qui entraîne ou non la mise en œuvre d’action alternative
  • S’intéresser à la construction consciente de la marginalité territoriale, correspondant soit à la volonté de développer des projets alternatifs, soit à la volonté d’un centre territorial matriciel de favoriser, contrôler et récupérer les productions alternatives
  • Analyser les effets des différents réformes territoriales qui se succèdent depuis le début des années 2000
  • Interroger les catégories au nom desquelles des initiatives sont prises et des politiques ou des projets conduits ; dépasser les oppositions duelles de type écologique/social, urbain/rural, préservation/développement, etc.
  • Faire travailler collectivement chercheurs, professionnels du projet et de la maîtrise d’ouvrage, enseignants et étudiants autour de cas concrets en liaison étroite avec les territoires et les acteurs locaux

Calendrier du programme

L’équipe pluridisciplinaire

Les chercheurs du programme:

Hocine Aliouane, architecte, enseignant-chercheur
Christophe Bouriette, architecte, enseignant-chercheur
Chantal Callais, architecte, enseignante-chercheure
Diane Camus, architecte, post-doctorante
Benjamin Chambelland, paysagiste, post-doctorant
Olivier Chatain, urbaniste, doctorant
Bernard Davasse, géographe, enseignant-chercheur (coord.)
Stéphane Duprat, paysagiste, doctorant
Grégory Épaud, paysagiste, doctorant
Carlos Gotlieb, architecte, enseignant-chercheur
Thierry Jeanmonod, architecte, enseignant-chercheur
Thomas Maillard, géographe, enseignant-chercheur
Cyrille Marlin, paysagiste, enseignant-chercheur
Camille Mesnard, architecte, post-doctorante
Alexandre Moisset, paysagiste, enseignant-chercheur
Élodie Naminzo, gestionnaire
Claire Parin, architecte, enseignante-chercheure
Amandine Saget, paysagiste, doctorante
Jacques Robert, architecte, enseignant-chercheur
Philippe Woloszyn, architecte, chargé de recherche

Principaux partenaires

CA Pays Basque
CA Pau Béarn Pyrénées
CA de Rochefort
CAUE de la Charente-Maritime
CAUE des Pyrénées-Atlantiques
CREN Poitou-Charentes
Cdc de l’Estuaire
Cdc de Cœur Haute-Lande
Communes de Brocas, La Flotte, de Moustey…
CREN de Poitou-Charentes
Département de la Creuse
Département de la Gironde
Département des Pyrénées-Atlantiques
Euskal Herriko Laborantza Ganbara
GPV Rive Droite de Bordeaux
Parc naturel régional des Landes de Gascogne
Parc naturel régional du Médoc
BureauB02, médiation et développement local
Les Bobines du paysage, collectif de paysagistes
Walden, collectif d’architectes